.

Les pièges à éviter pour arrêter de fumer grâce à la vape (Partie 1/2)

 vaper correctement - BAR à DIY

Vaper comme vous fumez

Comme nous avons pu le voir dans notre article concernant la nicotine (ici), sa molécule reste toujours la même mais le mode d'absorption peut avoir une grosse influence sur le ressenti du consommateur. Lorsqu'on fume une cigarette classique, le fumeur prend un « shoot » de nicotine qui monte en quelques secondes au cerveau. Dans le cas de la cigarette électronique, la nicotine met plus de temps à atteindre les récepteurs.
Sur une cigarette à combustion, on a tendance à tirer plus fort et plus vite mais lorsque l'on vape il vaut mieux tirer lentement et plus longtemps dessus à chaque puff. Cela permet de mieux se rassasier en nicotine. Un autre conseil que nous pouvons vous donner est de vaper plus régulièrement mais sur des temps plus réduits.


Fumer en même temps

Lorsque vous commencez à vapoter, vous allez, sans forcément vous en rendre compte, réduire le nombre de cigarettes que vous consommez chaque jour. Les premières qui disparaîtront de votre quotidien seront celles que vous fumez « sur le pouce ». Pas réellement pour compenser un besoin mais plus parce que vous avez un peu de temps à tuer, dans la voiture pour un trajet de 10min ou encore lorsque vous attendez quelqu'un qui arrive dans 5 minutes.
Il est important de comprendre que chacun est différent face à la nicotine et donc que les moyens pour arrêter fonctionnent de la même manière. Le substitut ou encore les doses auxquelles il sera utilisé seront un facteur important dans l'arrêt du tabac. Certains auront besoin de fumer encore des cigarettes classiques pendant quelque temps même après leur passage à la vape. Il ne faut surtout pas rester dans cette habitude et vraiment considérer cela comme une période de transition. Les professionnels de la santé conseillent quand même de stopper entièrement la cigarette à combustion si vous passez à la vape. Plus vous vous éloignerez du souvenir de votre dernière clope plus il vous sera facile de rester dans le droit chemin.


Hydratez-vous !

Lorsque vous vapez vous produisez de la vapeur qui vient en grande partie du liquide qui passe sur votre résistance dans votre atomiseur. Mais une part de cette vapeur vient aussi de votre corps, plus précisément de votre système pulmonaire et de votre bouche. Si vous ne vous hydratez pas correctement alors que vous vapez cela peut entraîner des maux de tête ou encore des nausées. Restez donc vigilant face à cela.


Un taux de nicotine trop faible

Il faut bien retenir que le taux de nicotine d'une cigarette classique se situe, en moyenne, entre 20 et 25 mg/ml de nicotine. Donc lors de votre passage à la vape, ne faites pas l'erreur que beaucoup font en consommant des liquides dont le taux de nicotine est trop faible. Vous seriez très vite tenté de vous remettre à fumer de manière classique pour compenser ce manque.
Vous pouvez vous-même très vite savoir si vous êtes trop bas en fonction de votre consommation d'e-liquide. Si vous notez que votre vape reste greffée à votre main et que vous passez pas mal de liquide chaque jour c'est sans doute que vous êtes trop bas en nicotine.
Chez BAR à DIY, nous vous proposons des taux adaptables par palier de 1mg/ml, de 0 à 14 mg/ml de nicotine. Cela vous permettra de réduire petit à petit votre dose de nicotine et ainsi de vous sevrez en douceur sans ressentir de manque. Si vous partez de 14mg/ml et que vous baissez de 1mg/ml chaque mois, vous serez totalement libéré de votre dépendance à la nicotine en un peu plus d'un an.



Retour : Blog

En entrant sur ce site, je reconnais être majeur(e) et être autorisé(e) par la législation de mon pays à acheter des produits contenant de la nicotine.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une meilleure expérience de navigation. Continuer signifie que vous en acceptez les conditions d'utilisation.